Miss Guadeloupe 2018

Comme vous avez pu le voir sur Instagram, j’ai eu l’opportunité d’être présente lors de l’élection de la nouvelle Miss Guadeloupe 2018, Ophély Mezino.

Miss Guadeloupe 2018 – Mais alors qui est-elle ?

Lors de mon séjour, et après plusieurs rencontres, j’ai eu l’honneur de découvrir une magnifique jeune femme antillaise résidant en Guadeloupe. Au cours de nos conversations, j’ai percevoir différentes facettes de sa personnalité toutes aussi belles les unes que les autres #selflove oblige !
C’est après avoir terminé une prépa scientifique qu’Ophély s’est présentée au concours Miss Guadeloupe 2018, et a été couronnée avec succès ! Automatiquement, je lui ai demandé si ça avait toujours été son rêve et… ça en faisait parti !
Initialement sportive de haut niveau, Ophély souhaitait se diriger vers une carrière sportive. Mais à la suite d’une blessure, elle a du reconsidérer ses objectifs et a alors bifurqué vers son second rêve : Miss Guadeloupe 2018.
Au cours de cet échange, j’ai pu constater sa résilience, mais aussi son pragmatisme et sa détermination. Abandonner son premier rêve n’est jamais chose facile, et son choix de substitution fut mûrement réfléchi ! Elle s’est donnée 2 ans en prépa, le temps de réfléchir au chemin qu’elle souhaitait emprunter. Pourquoi ? On le sait tous, la prépa offre une grande capacité de travail et prépare efficacement aux différents cursus de scolarité. C’est pendant ces années et après quelques essais en modeling qu’elle s’autorise à rêver de nouveau et à se lancer à la poursuite de son second rêve. Quand on voit le résultat, on se dit qu’elle a bien eu raison !! A elle la couronne de Miss Guadeloupe 2018 !
En un tour de main, elle a su s’adapter et repartir sur de nouveaux rails !

Miss Guadeloupe 2018 – Les causes lui tenant à coeur

J’ai également pu découvrir les causes qu’elle souhaite représenter et défendre, notamment celle des sourds et malentendants. J’ai compris par le biais de son discours que c’est une communauté qui souffre cruellement de prise en charge. C’est admirable qu’elle souhaite y prendre part et proposer des plans d’actions pour faire évoluer cette cause ! Elle est bien placée pour la représenter car elle possède aussi bien les insights que le recul nécessaire. Née de parents malentendants, elle connaît depuis toujours les challenges auxquels ils doivent faire face, le regard de la société envers eux et le manque de dispositifs d’équité dont ils souffrent. Je ne doute pas de l’impact positif qu’elle créera autour de cette cause et j’ai hâte de voir ce qu’elle accomplira !
Outre cette cause, Ophély a également la volonté de montrer la beauté de son île, la représenter dignement au concours Miss France 2018 et symboliser son rayonnement à travers le monde.
Au cours de nos conversations, j’ai pu échanger avec elle sur différents sujets, dont un qui fait forcément écho chez moi : la liberté de la femme. Nous avons évoqué ce thème par un biais auquel je n’aurais pas pensé : les cheveux. Je ne m’attendais pas en parlant soins capillaires à ce qu’on dérive sur la perception du cheveu texturé par la société, la pression qui en découle sur les femmes, etc… Bien entendu, ce sont des sujets liés, nous sommes d’accord ! Je dis juste que je ne m’y attendais pas car on partait clairement sur une discussion « diagnostic capillaire ».
Elle m’a fait part de l’évolution de sa pensée concernant les cheveux, ce que j’ai trouvé très honnête, transparent et beau de sa part. Consciente de l’importance du message politique que véhiculent les cheveux et désireuse qu’il soit reconnu et accepté comme beau quel que soit sa texture, elle a d’abord été critique vis-à-vis du défrisage avant de nuancer sa pensée. Non Ophély Mezino ne prône pas le défrisage ! Elle ne dit pas non plus que seules les femmes qui n’ont pas effectué de transformations chimiques capillaires sont belles ! Ce qu’elle pense ? Que toutes les femmes sont belles, que chaque femme a le droit le faire le choix qu’elle souhaite vis-à-vis de son apparence, et qu’il faut du temps pour que des idées reçues par la société changent et soient effectives dans la pensée commune.
Elle a elle aussi su se détacher de certains dictats et apprécient maintenant sereinement toute la variété de coiffures qu’elle peut faire avec ses cheveux : du lissage à l’afro.
Et en parlant capillaire, elle sait très bien s’occuper de ses cheveux !

Miss Guadeloupe 2018 – Close up capillaire

Je vous emmène avec moi dans le close up capillaire d’Ophély. Ses principales problématiques sont : la différence de porosité et la sécheresse dues à la fréquence des différentes coiffures et du stress.
La routine capillaire hebdomadaire spéciale cheveux surmenés d’une Miss ? C’est ici :

  • On débute avec un masque avant shampoing (ou un bain d’huile) avec apport de chaleur. Pourquoi ? La variabilité de porosité ! Au moment où nous avons discuté, ses cheveux étaient peu poreux (écailles du cheveux refermées). Il faut donc un apport de chaleur pour soulever les cuticules et permettre au cheveu d’être correctement nourri !
  • On poursuit avec un shampoing clarifiant pour enlever tous les résidus accumulés sur les cheveux. Et oui, les cheveux d’une Miss sont soumis à rude épreuve : plusieurs coiffures différentes et complexes le même jour ou par semaine !
  • Ensuite, l’étape ultra importante du masque hydratant nourrissant pour palier au soucis de sécheresse. Pourquoi pas un masque protéiné ? Car il ne nourrit pas la fibre capillaire et qu’un cheveu peu poreux ne nécessite pas de soin protéiné toutes les semaines (1 fois par moi c’est amplement suffisant !)
  • Et le coiffage ? Je suis devenue absolument fan de l’innovation capillaire « Primer capillaire » (Les Secrets de Loly). Il nourrit en profondeur la fibre capillaire et décuple l’action du leave-in !
    Bien entendu, on continue avec le leave-in qui dans le cas d’Ophély peut-être aussi bien fluide que plus épais. Pourquoi ? Elle n’a les cheveux ni fins, ni épais. Elle peut donc se permettre les 2 textures. De plus, elle a une belle densité capillaire (ce qui veut dire qu’elle a quand même pas mal de cheveux sur sa tête : elle n’est pas comme moi avec 3 poils qui se battent en duel !). De ce fait, si elle choisit d’appliquer un leave-in avec une texture épaisse, son magnifique volume ne sera pas réduit à néant !
  • Pourquoi on ne scelle pas ? Les cheveux peu poreux n’en n’ont pas besoin les écailles du cheveu étant naturellement refermées. De ce fait, l’hydratation ne s’en va pas.
  • Pour entretenir tout ça ? Un vapo contenant eau, huile et leave in. Mais… surtout pas de coiffures « protectrices » le soir ! Pourquoi ? Ses cheveux sont déjà soumis à énormément de frictions à cause de toutes les coiffures qu’on lui fait et l’une des causes de casse du cheveu texturé est l’excès de manipulation ! Alors, ses cheveux étant déjà soumis à cet excès, on ne ne le perpétue pas soi-même !

J’espère que ce close up pourra vous aussi vous aider dans l’établissement de votre routine ou peut-être vous faire comprendre pourquoi quelque chose ne fonctionne pas dans ce que vous faites !

Lors de mon séjour, j’ai également pu observer de loin le nouveau Comité de Miss Guadeloupe 2018 mis en place par l’association Guadeloupe La Belle, créée par Sandra Bisson. Avec leurs différents partenaires, ils ont su nous faire rêver lors de l’élection au travers des décors, chorégraphies, costumes, maquillages…
Aussi bien entourée, je sais qu’après son élection à Miss Guadeloupe 2018, Ophély ira loin dans son parcours ! Nous regarderons avec attention Miss France 2018 !!

No Comments

Leave a Reply